FORUM

Vous devez vous identifier pour créer des messages et des sujets.

Balance ton coach

En cette période où les révélations contre les entraîneurs sont fréquentes, j'aurais bien aimé connaître vos avis à ce sujet. 

Un sujet compliqué et difficile.

Comme lors de tensions dans un couple, un ami écoutera et protégera la personne proche alors qu'une personne extérieure pourra rester neutre entre les deux personnes.

Il est dangereux de juger des actes anciens en prenant les règles morales d'aujourd'hui. Le monde a beaucoup changé en 50 ans et le hockey aussi. Des actes usuels pratiqués il y a 50 ans peuvent aujourd'hui tomber sous le coup du code pénal (et tant mieux). Il est nécessaire de tenir compte du changement de ces paramètres pour condamner un acte immoral, il est aussi nécessaire d'en tenir compte quand on juge la personne qui a commis cet acte.

La parole des victimes est importantes et nécessaires, toutefois, je ne pense pas que les réseaux sociaux soit le meilleur endroit. Votre article dans LeMatin Dimanche a également donné la parole à un coach indirectement visé (McSorley). C'était important et nécessaire, merci à vous de l'avoir interrogé et à lui d'avoir réagit.

Sur le cas de Rivera, je constate qu'il n'a jamais parlé avec un journaliste sur le contenu de ce tweet. C'est son choix et il est bien sûr parfaitement respectable. On a beaucoup lu sur ce tweet, je regrette toutefois que l'interview de Mona dans l'article d'un journal tessinois n'a pas été repris en Suisse romande. 

Je constate également que personne ne mentionne les conditions exceptionnelles de la manière ou la relation entre le gshc et Rivera s'est terminée. Pour rappel, il a été licencié rapidement (quelques semaines) après avoir vu son contrat prolongé de 2 ans.

Je suis supporter du gshc avec un énorme respect pour McSorley pour tout ce qu'il a apporté au club. J'ai aussi beaucoup de respect pour la carrière du genevois Rivera qui a fait énormément de sacrifice pour le club. Je les remercie tous les deux pour les émotions qu'ils m'ont procurées en tant que spectateur. Sur la base des éléments à disposition, il m'est impossible de porter un jugement sur l'un ou sur l'autre. J'espère que Rivera trouvera une personne pour l'écouter et qui l'aidera à comprendre son statut de victime. J'espère également que la direction technique du gshc respecte l'ensemble des joueurs du gshc.

PS: Belle et longue vie à votre forum !

 

 

Ce n'est pas exactement de l'actu, mais je suis tombé sur une ancienne polémique (82-83) autour des coachs…

En interne aussi, Lilja ne met pas de gants. Pour le match de la vingt-deuxième journée à Langnau, il envoie le défenseur offensif Reto Sturzenegger dans les tribunes parce qu'il lui reproche de jouer pour la galerie. C'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Arosa perd les deux matches suivants. Lasse Lilja est licencié et s'en prend à son président : "Bossert a certes amené quelques qualités à son poste, notamment de l'argent et du zèle au travail. Mais il n'était pas prêt à travailler avec un entraîneur qui a une aussi grosse personnalité que lui. Bossert est en fonction depuis quatre ans. Je suis entraîneur depuis quinze ans et je lui survivrai certainement dans le hockey." La suite allait malheureusement lui donner raison... [Source]

Le problème pourrait être récurrent ? Ou ces deux situations n'ont rien à voir l'une avec l'autre ?